J’ai deux ans, inscris-moi à l’école maternelle !

La FCPE a publié un communiqué de presse sur l’accueil des 2 ans à l’école maternelle qui est de plus en plus remis en cause. Certes, sur l’école Pagnol, les 2 ans ne sont plus scolarisés depuis deux ans déjà. Mais nous considérons que la scolarisation des deux ans doit pouvoir être laissé au choix des parents, et qu’il est inadmissible que les parents soient dans l’impossibilité de scolariser les tout-petits.

Le communiqué est à lire sur le site de la FCPE, nous le reproduisons ci-dessous :

La FCPE, pour sa part, demande aux collectivités locales et à l’Etat que tous les enfants puissent être accueillis à l’Ecole maternelle, dès 2 ans, dès lors que leurs parents en font la demande.
Après le rapport Tabarot, le rapport Papon Martin, le lancement des jardins d’éveil par la secrétaire d’Etat à la famille, les déclarations de l’ancien ministre de l’Education nationale sur la maternelle, c’est au tour d’une députée UMP de Moselle de vouloir empêcher la scolarisation des enfants de moins de 3 ans à la maternelle.
La FCPE, pour sa part, demande aux collectivités locales et à l’Etat que tous les enfants puissent être accueillis à l’Ecole maternelle, dès 2 ans, dès lors que leurs parents en font la demande.
La proposition de loi de la députée prévoit de donner au maire toute latitude pour refuser l’inscription d’un enfant de deux ans à l’Ecole s’il « estime que les critères d’accueil ne sont pas adaptés à cet âge».
Sur quels critères pourra-t-il donc étayer sa décision ?
La FCPE rappelle d’ailleurs que la qualité de l’accueil dépend autant de la structure que de l’implication et de la qualification des adultes !
La FCPE rejette cette proposition de loi modifiant le code de l’éducation, qui, à terme, entraînerait la suppression de la scolarisation des enfants de moins de trois ans à l’école maternelle publique.
Alors que le gouvernement a fait de la lutte contre l’échec scolaire la priorité de sa politique éducative, cette proposition ressemble plus à un positionnement idéologique qu’à une amélioration des conditions de vie et des apprentissages des élèves et des jeunes enfants.
La FCPE rappelle que l’école dès deux ans est un des moyens pour atteindre cet objectif.
Publicités

Les RASED sont bel et bien en train de disparaître !

N’en déplaise à tous ceux qui ont tenté de nous rassurer lorsque nous les avons rencontré lors des différentes manifestations que nous avons organisées, et qui nous ont expliqué que nous étions pessimistes, que personne ne souhaitait la disparition des RASED : ils se sont trompés, ou plutôt, ils ont voulu nous tromper !

M. le Maire nous avait assuré que Meyzieu ne serait pas concerné : 2 postes en moins ! L’inspecteur nous avait dit que nous voyions tout en noir : 1/3 d’enseignants spécialisés en moins sur le Rhône ! Pourtant, on nous avait parlé de recul du gouvernement… Pour mieux sauter surement ! 1/3 des enseignants spécialisés en moins : c’est exactement la proportion qui avait été annoncée au départ. Qui a cédé ? Pas ceux qui nous gouvernent en tout cas.

Comment en arrive-t-on à ce chiffre : 89 départs sur 244 enseignants spécialisés sur le Rhône (nous parlons des enseignants d’adaptation et des rééducateurs) ? Entre les postes sédentarisés (qui donc n’interviennent plus sur un réseau), les glissements de postes (vers des postes REP), les postes gelés, les départs volontaires (lorsqu’ils ont vu ce qu’allaient devenir les RASED), on arrive à ce chiffre. Rajoutons à cela que la formation de ces enseignants a tout simplement été annulée. La source est donc réellement tarie.

« A contre-voie » – film documentaire et débat le 6 mai 2009

Une projection du film documentaire « A contre voie » est organisée au Théatre Nouvelle Génération (Vaise) mercredi 6 mai 2009, à 20h30.

Toutes les infos ici : http://www.capcanal.com/capcanal dont nous reproduisons l’article de présentation ci-dessous.

********************
AVANT-PREMIERE :
A CONTRE-VOIE, PHILIPPE MEIRIEU, PEDAGOGUE

FILM DOCUMENTAIRE DE 52 MINUTES RÉALISÉ PAR THIERRY KUBLER ET PRODUIT PAR MOZAÏQUE FILMS

Depuis 40 ans, Philippe Meirieu se bat pour l’école : penseur, enseignant et militant engagé pour la réforme du système scolaire. Figure de la pédagogie, il est régulièrement au coeur de violentes polémiques. Filmé dans un théâtre, ce portrait s’offre le temps d’entretiens en profondeur, rythmés par l’avancée d’un train électrique et la lecture d’une « Lettre à une maîtresse d’école »…
Ce que l’on apprend à l’école dessine la société de demain ; la manière dont on l’apprend modèle les futurs citoyens.
A travers la personnalité singulière de Philippe Meirieu apparaissent les enjeux fondamentaux de l’éducation.

Le 6 mai à 20h30 au Théâtre Nouvelle Génération de Lyon

Projection du documentaire suivie de réactions, témoignages et débats de M. Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, M. d’Introna, Directeur du TNG, M. Lallias, conseiller au département Art et Culture du CNDP et Mlle Rousseau, jeune professeur des écoles.
Discussion animée par Hervé Chaygneaud-Dupuis des « Ateliers de la Citoyenneté »
En présence de Philippe Meirieu et du réalisateur du film, Thierry Kübler.

Réservation au TNG : 04 72 10 24 71 ou Cap Canal

Théâtre Nouvelle Génération de Lyon
23, rue de Bourgogne
69009 Lyon (métro Valmy)

********************

Mur de cartons devant l’inspection

Jeudi 2 avril a été organisé devant l‘inspection de Meyzieu un pique nique par les enseignants (assistés de quelques parents des écoles de Meyzieu). Près d’une centaine de participants pour cet événement !

Un mur de revendications a été érigé à l’aide de cartons amenés par tout un chacun. Ces actions se sont inscrites dans le cadre de la journée d’actions proposée par l’AG nationale.

La lutte continue !

D’autres photos sont en ligne sur flickr.

Les parents de Meyzieu au conseil municipal

Pour continuer nos protestations contre les réformes en cours, nous avons décidé de nous inviter au conseil municipal du 26 mars. Un courrier a été adressé à tous les élus municipaux pour expliquer notre démarche.

rencontre avec l’IEN

A notre demande, l’inspecteur de la circonscription nous a reçu aujourd’hui (lundi 16 mars). Nous lui avons fait part de nos inquiétudes quant aux réformes actuellement en cours :

  • remise en question des RASED ;
  • remise en cause de la scolarisation des tout-petits ;
  • problème de non-recrutement des EVS ;
  • formation initiale et continue des enseignants ;
  • problèmes de remplacement des enseignants ;
  • devenir des REP.

L’inspecteur nous a dit que nous avions une vision très noire de la situation et qu’il ne fallait pas s’inquiéter. Il a beaucoup parlé du bien fondé des réformes et a surtout essayé de dédramatiser la situation. Nous ne partageons pas son point de vue.

Nous avons demandé à ce que notre entrevue soit mentionnée auprès de sa hiérarchie, que l’inspection académique soit mise au courant. Il nous a affirmé qu’il le ferait.

La mobilisation continue, avec la participation massive de tous les parents à la manifestation du 19 mars.

Actions des 3 dernières semaines sur Meyzieu

Les parents d’élèves des écoles de Meyzieu sont restés mobilisés ces dernières semaine sur la commune de Meyzieu.
Nous étions présents sur le marché de Meyzieu à deux reprises, nous avons manifesté au rond point de Leclerc un samedi matin, nous sommes intervenus à la gare de Tram.
PICT0070

Mardi 10 mars, après avoir occupé les bureaux des directeurs le matin, nous nous sommes tous retrouvés, avec quelques enseignants, à l’école Condorcet pour une occupation-réunion en soirée.

Malheureusement, la plupart des personnes que nous avions invitées ne sont pas venue, à part la conseillère générale Odette Garbrecht. Le député, l’inspecteur et le maire ne se sont pas déplacés…

Toutes les photos de ces dernières semaines sur notre espace flickr :